L’homme qui mit fin à l’histoire

En renouant avec une certaine tradition d’engagement politique, présent dans les gènes des romans SF, Ken Liu frappe un grand coup -et les éditions du Bélial’ par la même occasion- avec cette novella. Texte court qui en une centaine de pages et sous ses airs de fiction d’anticipation dénonce les atrocités de la seconde guerre…

Continuer la lecture